la bordure de dentelle d'un napperon

Transmettre un savoir faire...

L’apprentisage peut paraître complexe mais la technique de base simple est toujours la même : centre, extérieur, centre (ou croiser, tourner, croiser). Maîtriser la technique demande une avance progressive. Nous recommandons un travail quotidien d’1/4 d’heure à une 1/2 heure ou la continuation de l’exercice juste après le cours. Il est préférable, en cas d’erreur, de défaire le travail devant l’animatrice. Elle peut ainsi expliquer l’origine de l’imperfection. Elle est là pour aider, conseiller ses élèves au fur et à mesure de leur évolution. Le maniement des fuseaux ne s’improvise pas. Chacun ou chacune progresse à son rythme. La prise de notes personnelles est le secret de la réussite.

« L’atelier » a également pour but d’enseigner aux adhérents les bases de la dentelle aux fuseaux. On y alterne les exercices et les petits travaux (petits animaux en mat avec très peu de fuseaux, petits sujets en fils coupés…), dentelles Torchon avec plus ou moins de fuseaux suivant les compétences. Viennent ensuite le Cluny, le Fleuri de Bruges, la dentelle de Flandres etc…

Nous enseignons aussi :

L'atelier participe aussi à la restauration d'anciens carreaux.

Partager...

Nous organisons toujours plusieurs voyages à travers la France pour les couviges (rencontres de dentellières) où il est souvent possible de faire son marché.

« L’atelier » rédige un journal annuel dans lequel sont publiés les clichés des travaux réalisés, un reportage des sorties, une synthèse des conférences et les photos les plus intéressantes et l'agenda des animations dentellières prévues pour l’année suivante. Celui-ci paraît au mois de janvier suivant.